pour y voir plus clair...

Il m'a trompée pour la 3e fois en dix ans...et pourtant, je suis toujours là, à espérer recoller les morceaux...ce petit blog me permettra-t-il d'y voir plus clair?

20 janvier 2009

Pourquoi Acte 2

C'est comme si j'avais seulement vécu un mauvais, très mauvais cauchemar. C'est d'ailleurs ainsi que monsieur souhaite "clore cet écart"..."IL ne faut plus y penser"...

Il y a tant de passifs, tant de désarroi, tant de souffrance et d'attente, tant d'espoirs déçus...je finis par regarder autour de moi et comme une assoiffée prendre les regards, les compliments, les sollicitations comme un noyé cherche l'air...

Bien sûr que je pourrais envoyer valser la sacro-sainte Judéo-chrétienté et tomber dans les bras et les draps d'un de ces prétendants...je m'amuse des regards que j'ai pu soutenir aujourd'hui, en rendez-vous puis à déjeuner avec un directeur de programme immobilier, la quarantaine et le verbe délicat, qui manie le second-degré et les sous-entendus "d'interêt" pour ma personne avec brio.

La lumière s'était éteinte dans la cave où nous discutions avec 3 autres personnes de la possibilité de descendre un ascenseur en infrastructure (pour ceux qui n'ont pas tout suivi, je suis architecte DPLG) ...Nous remontions alors au Rdc et étions tous en file indienne dans l'étroit escalier. Lorsque la lumière s'est éteinte, j'ai lancé un : "Ohhhh nous voici dans le noir" et lorsqu'elle est revenue, cet homme, juste derrière moi a lancé un coquin "Dommage..."...

Me voici à les regarder, ces hommes autour de moi et à me demander pourquoi la situation ne pourrait pas être simple et binaire, pourquoi tant de larmes et tant de possibilité de vivre autrement, ailleurs...

Il y a cet ami, que je connais depuis 3 ans et dont je connais parfaitement le désir et les attentes envers moi...ancien joueur de Rugby, patron d'entreprise la toute petite quarantaine, vif et rieur qui m'envoie des SMS pleins de "ma puce", "ma chérie" ou encore mon surnom "poupée" dans la langue de mon enfance...et ses mains sont douces et sa voix grave et son raffinement n'est pas à critiquer...

Et je le regarde, mon homme qui n'a jamais su me demander en mariage, qui n'a jamais su que me critiquer...

Et je construis des souvenir avec Pierre Paul ou Jacques en toute amitié...me promener dans la rue avec le joueur de rugby, bras dessus-bras dessous, ma jupe légère vole au vent léger d'été, mes cheveux se soulèvent en rythme, je le regarde, rieuse, il me raconte une histoire avec sa verve et son naturel que j'appécie...  croissant deux types, mon ami éclate de rire...

J'ai entendu un des hommes dire quelque chose en arabe, je n'ai pas compris.

Lui, si. Il a été élevé par une grand-mère "tune" et manie un arabo, judéo-français croustillant "comme là-bas, dis!'...

L'homme croisé aa lancé un compliment, qui reflète l'admiration envers  "une belle femme" et l'envie...en 3 mots, cela résume tout cela...et mon ami a eu du mal à trouver l'équivalent : "Et bien mon gars...quelle belle femme...Y'en a des chanceux"...

Il faudrait que je lui demande s'il se souvient de ce moment...ce qui est terrible, c'est qu'il s'en souviendra avec moult détails...pire qu'une femme!

Un jour, j'allais au bureau, il passait en voiture, travaillant à côté et m'a lancé : "Les coups de foudre, ce n'est pas qu'au cinéma: Je suis en plein dedans"...il y a 3 ans....les années passent, pourquoi s'accrocher à un homme qui me traite si mal? Pourquoi continuer cette vie d'attente et d'espionnage pour débusquer ses écarts au lieu d'accepter les regards et les sollicitations?

Oui, je me rends compte que je continue les "Pourquoi"...

Ce matin, journée attaquée à 8h au bureau, retour à 21h, douche et quelques papiers à régler...je vais me couler sous la couette, monsieur dort déjà...

Posté par Lalka_75 à 22:37 - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    tout passe d'abord par une reconquête de toi
    ton esprit s'est enchainé, la clef du bonheur est la même que celle qui te liberera de ces chaines.
    ce n'est pas lui qui la posséde , la clef c'est toi qui l'a tournée à double tour , à toi de l'utliser dans un autre sens.
    se perdre dans des bras par mimetisme n'est pas une liberation , juste une réaction.
    apprends à t'aimer .... sincerement

    Posté par C'est possible, 21 janvier 2009 à 08:52
  • Quel plaisir cela doit être de se sentir désirée...
    Je pense quand même que "se perdre dans des bras", même si c'est par "mimétisme", est une expérience à ne pas négliger (on n'a qu'une vie, après tout, et c'est à nous de défaire la muselière judéo chrétienne).
    Bon! J'arrive avec mes gros sabots, je suis sans doute à côté de la plaque... Bon courage dans ta recherche, ta quête d'Amour!

    Posté par Med'celine, 21 janvier 2009 à 14:38
  • Oui c'est vrai ... On a du mal à justifier ou comprendre le fait que tu t'attaches à quelqu'un qui ne "t'apprécie pas à ta juste valeur" ! Si encore, il y avait de l'amour entre vous ... Mais il semble que non !

    Posté par SC, 21 janvier 2009 à 15:22
  • Je ne comprends pas...

    ...pourquoi tu restes ? Je n'ai pas lu tout ton blog, peut-être il y a des réponses quelque part ?
    Est-ce par amour ? Intérêt ? Pour les enfants ? Par masochisme ? Peur de la solitude ? J'arrive pas à comprendre ? Est-ce que tu as la réponse ?

    Posté par VéroPapillon, 22 janvier 2009 à 21:41
  • Personnellement j'ai pris la décision d'arrêter de me faire du mal avec un mec qui ne fait que jouer avec moi. Je ne veux pas être la fille qui va rester bien sagement à l'attendre pendant que monsieur profite de sa vie de célibataire et s'inscrit sur des sites de rencontres pour et plus si affinités.

    Moi aussi je suis célibataire, donc moi aussi j'ai le droit d'en profiter M*rde !

    Posté par Naho, 23 janvier 2009 à 09:07
  • Veronique


    Est-ce par amour ?

    Ma foi, presquz 10 ans ensemble, sans doute difficle de tout remettre à plat

    Intérêt ?
    Sûrement pas! Pas du tout mon genre ce type de calculnnous gagnons sensiblement le même salaire, je met un point d'honneur à ne rien devoir à personne...

    Pour les enfants ?
    La petite dernière a 6 ans et est folle de son papa...ma fille ainée n'est pas sa fille, nous nous sommes connus, elle avait 5 ans.


    Par masochisme ?
    Sans doute la volonté de jouer la martyr de façon inconsciente

    Peur de la solitude ?
    Non, ça ...sûr que non.


    Posté par lalka, 23 janvier 2009 à 14:45
  • Je ne comprends toujours pas...;o(( Bon d'accord...c'est la fin de semaine...
    Bises de papillon

    Posté par VéroPapillon, 23 janvier 2009 à 22:36
  • Et accepter que ton mari puisse t'aimer et avoir des envies "d'ailleurs" ?

    http://www.amazon.fr/Lamour-fissionnel-nouvel-art-daimer/dp/2213610584/ref=pd_sim_b_1

    C'est juste une piste... une autre vision du couple...

    Bien sûr cela implique des sentiments respectifs "sains" et beaucoup de dialogue mais... pourquoi pas ?

    Posté par La Brune, 25 janvier 2009 à 10:45
  • Je viens de lire tout ton blog et je remarque une évolution, au début, tu n'envisageais pas du tout la possibilité d'un autre homme, et aujourd'hui un peu plus...
    La situation a l'air complexe mais pour ta propre survie, tu ne devrais pas rester avec. Quand tu regarderas en arrière, tu auras la sensation d'avoir perdu du temps, et ça sera le regret qui dominera. Penses à tout ce que tu aurais pu vivre d'heureux sans lui ?
    Je crois qu'il te fait énormément souffrir, sans s'occuper de toi une seule seconde.
    Ta douleur l'indiffère, l'indispose même. Sinon pourquoi sa réaction face à tes demandes, tes attentes.
    Il n'a pas l'air de vouloir de changement et son comportement est clair. Enfin du moins, à mes yeux, je comprends que pour toi, ce soit dur de le voir et de te détacher de cette situation.
    Tu dois penser à toi, aujourd'hui. C'est bien d'espérer mais quand le stade devient trop extrême, ça peut être dangereux.
    Si on regarde le commentaire de La Brune, effectivement, on pourrait penser ça. Mais si c'était le cas, je pense qu'il n'aurait pas de problèmes pour t'en parler, ne jouerait pas ce jeu si étrange. Ça serait clair pour tout le monde. Il faut jouer cartes sur table et lui ne le fait pas.

    Quand je lisais les passages sur les regrets de tes gâteries, j'ai pensé qu'il ne méritait pas tout ce que tu faisais pour lui. Je veux pas trop m'avancer mais je crois que c'est très révélateur.
    On dirait qu'il ne reste avec toi que pour ce côté de toi, et par facilité. Les hommes n'ont souvent pas le courage de partir.
    J'espère que je n'ai rien dit qui aurait pu te faire de la peine, si c'est le cas, j'en suis vraiment désolée, le but n'était vraiment pas là.
    Je te souhaite d'y voir plus clair et le courage de prendre une décision. Je reviendrais te lire.

    p.s : désolé pour la longueur du commentaire. tu devrais t'offrir un ptit plaisir avec le rugbyman

    Posté par zofia, 03 février 2009 à 19:54

Poster un commentaire